DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Calendrier






Previous Month Novembre 2018 Previous Month
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Colloque
  Conférences
  Soutenance
  Divers
  Plusieurs évènements
 Vous êtes ici : Accueil /  Evénements / Calendrier

mar. 06/11/2018 Séminaire DTT - Conférence
Towards a typology of covert causee causatives
Albert Alvarez (Université de Sonora, Mexique)
14h - 15h30
ISH - salle Ennat Léger

In this talk, I will present a research project focused on how languages of the world can express a situation of indirect causation (have someone do something) in which the causee is left implicit, that is to say, the causee is not expressed but still implied (have (someone) do something, have something done (by someone)). Here, I will explore and propose a formal typology of the constructions that can be used cross-linguistically for expressing a covert causee causation, considering at this stage two major features: i) the presence or absence of a causative marking in the construction, and ii) the number of valency-changing markers present in the construction (zero, one or several markers). On the basis of this preliminary typology, new insights will also be addressed in order to enlarge the scope of this research, in particular concerning the semantics of the participants involved in the covert causee causation as well as its relation to the phenomena of voice combination and voice ambivalence.


Contact...  


ven. 09/11/2018 Séminaire DTT - Atelier Typologie sémantique
Mettre ou Mettere : les limites de la ressemblance entre langues voisines
Alice Roy (DDL)
14h - 15h30
ISH - salle André Frossard

Les mouvements de préhension et de placement d’objet sont particulièrement saillants d’un point de vue cognitif, si leur exécution recrutera les mêmes aires cérébrales entre locuteurs du français et de l’italien, qu’en est-il de leur description verbale? Les catégories sémantiques sous-jacentes à la description d’action révéleront-elles une organisation similaire ou l’appartenance de ces deux langues à la famille des langues romanes masque-t-elle des différences ? Quatorze locuteurs du français et quatorze locuteurs de l’italien ont été recrutés et leur description de 60 vidéos d’élicitation ont été enregistrées. Les locuteurs de l’italien rapportent 79 verbes tandis que les locuteurs du français rapportent 69 verbes. Une analyse descriptive des verbes les plus fréquents et des groupes prépositionnels permet d’isoler trois résultats principaux. Premièrement, on observe une asymétrie entre verbes de préhension (prendre, enlever) et de placement (mettre, poser), au profit des verbes de placement, dans les deux langues. Cette asymétrie provient en partie des pertes de contrôle sur la trajectoire de l’objet qui sont toujours décrites au moyen de verbes de placement, formant un ensemble de verbes à part. Deuxièmement, l’architecture des champs sémantiques semble différer entre français et italien. L’italien présente une structure très hiérarchisée où certains verbes se comportent comme des catégories superordonnées. Le français présente une structure plus parallèle. Enfin, l’expression du Fond en français passe par des structures syntaxiques plus complexes. Ainsi, bien que voisins, le français et l’italien diffèrent sur un certain nombre de points.


Contact...  


ven. 16/11/2018 Séminaire DTT - Atelier Morphosyntaxe
14h-16h
ISH, Ennat Léger

Denis Creissels (DDL) : "Genres, classes flexionnelles de noms et l’emploi non contextuel des « classes » en jóola fóoñi (atlantique)" En plus d’un nombre relativement élevé de genres, les systèmes Niger-Congo traditionnellement désignés comme ‘systèmes de classes nominales’ se caractérisent notamment par une relation plus ou moins complexe entre genres et flexion des noms en nombre (singulier vs pluriel). Le terme de classe tel qu’il est traditionnellement utilisé dans la description de tels systèmes présente certaines ambiguïtés qui peuvent être source de confusions, mais on peut le retenir comme se référant (a) à la répartition des formes nominales (et non pas des lexèmes !) en classes d’accord, et (b) au trait flexionnel des adnominaux et pronoms dont les variations manifestent l’accord avec un nom (tête ou antécédent). La définition de ‘classe’ comme trait flexionnel de mots à fonction adnominale ou pronominale par lequel ces mots marquent l’accord avec leur tête ou antécédent n’implique pas nécessairement que les valeurs prises par le trait ‘classe’ puissent toujours s’analyser comme imposées par un nom présent dans la même construction suggéré par le contexte. Or ceci est crucial, car le trait ‘classe’ peut aussi s’employer de façon absolue (ou non contextuelle) pour encoder des notions comme ‘personne’, ‘chose’, ‘lieu’, ‘temps’ ou ‘manière’ indépendamment de tout conditionnement contextuel. Le joola fooñi (ou diola-Fogny), langue atlantique parlée dans le sud-ouest du Sénégal, fournit une illustration typique des systèmes de genre Niger-Congo.


Contact... En savoir plus…


mar. 20/11/2018 Réunion Interne
Séminaire R. Fargier
10h30-12h00
MSH-LSE, salle Frossard
Conférence de :
  • R. Fargier
dans le cadre DENDY

Contact...  


ven. 23/11/2018 Séminaire Acquisition Bilingue du Langage
14h-15h30
ISH - Ennat Léger

Développement phonologique et phonétique bilingue en production de parole : Étude longitudinale auprès d’enfants préscolaires exposés à différentes combinaisons linguistiques Philippart de Foy Marie1, 2, 3, Delvaux Véronique 1, 2, 3, Huet Kathy1, 2, Monnier Morgane1, 2, Piccaluga Myriam1, 2 & Harmegnies Bernard1, 2 1Institut de Recherche en Sciences et Technologies du Langage, Université de Mons, Belgique, 2Service de Métrologie et Sciences du Langage, Université de Mons, Belgique, 3Fonds National de la Recherche Scientifique, Bruxelles, Belgique Notre recherche vise à étudier le développement phonologique et phonétique d’enfants bilingues préscolaires exposés à l’une des combinaisons linguistiques suivantes : français-italien, français-arabe et français-mandarin. Notre objectif est d’évaluer l’évolution des habiletés de production des enfants en français, langue commune à tous nos participants, dans une approche translinguistique et écologique. Nous sommes particulièrement intéressés par l’impact que pourraient avoir la combinaison de langues et la dominance linguistique sur l’acquisition de structures (supra-)segmentales et les potentielles influences inter-linguistiques1,2 pouvant résulter en des phénomènes intéressants à observer dans les productions en français. Notre protocole expérimental implique différents outils afin de recueillir longitudinalement des données complémentaires auprès de 18 enfants bilingues initialement âgés entre 21 et 35 mois : (1) des données auto-rapportées obtenues via des questionnaires parentaux afin de caractériser le profil linguistique et d’évaluer le développement lexical et morphosyntaxique3,4,5 ainsi que l’intelligibilité de la parole6 dans les deux langues des enfants et (2), des productions orales en français récoltées via une tâche de dénomination originale dont les items ont été sélectionnés sur bases de critères spécifiques et organisés dans une ordre de présentation particulier, par âge d’acquisition croissant et complexité phonologique progressive. Les productions orales font l’objet d’une transcription phonétique permettant d’isoler des phénomènes particuliers, tels que les processus phonologiques simplificateurs (PPS), et sont également soumises à des analyses acoustiques actuellement centrées sur les voyelles et le degré d’organisation7 du système vocalique des enfants. Nous présenterons le protocole expérimental ainsi que les résultats préliminaires de ces analyses qualitatives et acoustiques sur base de deux recueils de production de parole. Références 1Hossein Keshavarz, M., & Ingram, D. (2002). The early phonological development of a Farsi-English bilingual child. International journal of bilingualism, 6(3), 255-269. 2Fabiano-Smith, L., & Goldstein, B. A. (2010). Phonological acquisition in bilingual Spanish–English speaking children. Journal of Speech, Language, and Hearing Research, 53(1), 160-178. 3Kern S., & Gayraud F. (2010). L’inventaire français du développement communicatif. Grenoble: La Cigale. 4Caselli M. C., Casadio P. (1995). Il primo vocabolario del bambino: guida all'uso del questionario MacArthur per la valutazione della comunicazione e del linguaggio nei primi anni di vita. Milan : FrancoAngeli. 5Tardif T., Fletcher P., Zhang Z. X., Liang W. L. (2008). Chinese communicative development inventories: User’s guide and manual. Peking University Medical Press. 6McLeod, S., Harrison, L. J., & McCormack, J. (2012). The intelligibility in context scale: Validity and reliability of a subjective rating measure. Journal of Speech, Language, and Hearing Research, 55(2), 648-656. 7Huet K., & Harmegnies B. (2000). Contribution à la quantitication du degré d’organisation des systèmes vocaliques. Journées d’Etudes sur la Parole, 225–228.


Contact...  


ven. 30/11/2018 Séminaire DTT - Atelier Typologie sémantique
Jin-Ke Song (DDL)
14h - 15h30
ISH - salle André Frossard

TBA


Contact...  


Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site