DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
T�l : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Histoire et Ecologie du LANgage et des LANgues

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  HELAN2 /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Brigitte PAKENDORF

Espace, territoire et mobilité chez les Baka du Gabon


  Personne à contacter
Lolke VAN DER VEEN

Cadre de l'étude et objectifs

Jusqu’à ce jour, la communauté des chasseurs-cueilleurs baka du Gabon n’a pas fait l’objet de recherches scientifiques systématiques. Hormis quelques enquêtes préliminaires réalisées au cours des dernières années par des étudiants du LUTO/LABAN (Laboratoire Universitaire de la Tradition Orale & Laboratoire d’Anthropologie, Université Omar Bongo, Libreville), aucune étude structurelle et détaillée de ce groupe ethnolinguistique n’a été entreprise. Exclus de l’espace des enjeux politiques, économiques et culturels, et « propriété » des populations bantu avoisinantes, les chasseurs-cueilleurs du Gabon, et plus spécifiquement les Baka, n’ont reçu jusqu’à présent que fort peu d’attention de la part des scientifiques, alors que la dimension spatiale est de toute évidence essentielle pour la vie et l’avenir de ces communautés connues pour leur mobilité et que cette dimension semble être en train de subir d’importantes transformations.
La situation des « Peuples de la forêt » habitant des zones géographiques situées plus au nord est par contre assez différente : elle est bien mieux connue. Une étude ethnolinguistique très détaillée réalisée par Serge Bahuchet dans les années soixante-dix (Bahuchet 1979), a mis en évidence les aspects essentiels de la vie des Pygmées aka de la République centrafricaine. Cette étude donne également accès à des données concernant les Pygmées baka du Cameroun. Les connaissances réunies pour les pygmées de ces deux pays constituent par conséquent un excellent point de départ pour une étude systématique et comparée des Baka du Gabon. De même, il sera possible d’élargir cette étude aux autres populations pygmées et bantu du Gabon.
Nomades, les Baka vivent traditionnellement dans des campements de forêt comprenant un certain nombre de huttes de forme caractéristique, alors que les Bantu, sédentaires et agriculteurs, construisent des villages hors forêt. Or, l’Etat gabonais impose aux « Pygmées » de se sédentariser. En outre, l’exploitation anarchique de la forêt par de grandes entreprises est une contrainte supplémentaire pour ces chasseurs-cueilleurs, sans parler de la pression exercée par les organisations de protection de la faune et de la flore sauvage. C’est donc toute l’organisation d’un mode de vie basé sur la chasse, la pêche et la collecte qui se trouve mise en cause. Les stratégies mises en œuvre par les chasseurs-cueilleurs pour faire face à ces différentes contraintes et préserver ce qui pour eux est essentiel, c’est-à-dire leur culture et leur univers, présentent un intérêt majeur pour l’étude de l’occupation de l’espace et de la mobilité de ces populations. Au-delà de la connaissance scientifique d’un peuple intéressant de par un mode de vie très différent du nôtre, l’étude des Baka permettra d’observer in vivo les changements sociaux, culturels et linguistiques, et de contribuer ainsi à l’élaboration d’une théorie concernant l’occupation de l’espace par les populations humaines ainsi que les interactions au sein de cet espace. Cette théorie est une véritable théorie de la dynamique culturelle et l’importance de l’espace pluriel.

L’objectif général est de produire une description ethnographique et linguistique des Baka qui devra permettre de mettre en évidence l’aspect dynamique des cultures et des langues, la mobilité des populations et la gestion plurielle des espaces.
L’objectif spécifique est d’étudier de manière très approfondie le lexique baka fondamental ainsi que ses lexiques spécialisés. Cette étude comprendra la mise au point d’un répertoire des clanymes et lignanymes, mesurera les influences du système de filiation bantu sur celui du baka, et inversement. Nous effectuerons une description de l’espace (ou des espaces) des campements pygmées en forêt et des villages pygmées hors forêt. L’étude de la terminologie liée à ces réalités spatiales recevra une attention particulière.
Ces objectifs ne pourront être atteints sans une étude linguistique sérieuse au préalable comprenant la phonologie, la morphologie et le lexique de la langue en question. L’étude du lexique s’impose pour pouvoir appréhender la vision du monde propre aux Baka.

Les questions auxquelles nous tenterons de répondre par nos recherches sont les suivantes :

(i) Qu’implique la notion d’espace pour les Baka, comment pensent-ils leur territoire à travers leur société, leur culture et leur langue et comment à son tour le territoire occupé va amener une réorganisation sociale ?
(ii) Comment le découpage du territoire de chasse par exemple est-il réalisé entre les différents hommes au sein du même groupe, mais également entre les différents groupes d’une même région ?
(iii) Comment se définit la notion d’identité au sein même du groupe, mais également vis-à-vis des « Grands Noirs » ?
(iv) Quel est l’impact de la dynamique du monde contemporain, de la directive de sédentarisation et des contacts répétés, fréquents avec une culture et une langue différentes sur l’identité du groupe ?
(v) Comment gèrent-ils les deux espaces, le campement en forêt et le village à sa lisière ? Quelles technologies persistent, ont disparu et/ou apparaissent et quelles pratiques nouvelles ou anciennes sont perdues ou maintenues ? Qu’est-ce qui est donné à voir de leurs pratiques culturelles dans le nouvel espace villageois ?
(vi) Selon quels principes et modalités se déplacent-ils et s’installent-ils dans un environnement donné, au sein de leur communauté, mais également par rapport à d’autres ethnies ?


  Financements
  • ACI Espaces et territoires
    Espaces et terroires
    ACI
    2004-2007(2008)

Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site